Animateur

Depuis ses débuts professionnels en tant qu’acteur, on a toujours fait appel au talent de communicateur de Daniel Dõ pour lui proposer des mandats à titre d’animateur ou encore de porte-parole.

Télévision

Daniel est présentement l’animateur des 13 capsules « Langage clair » dans le cadre de l’émission Le droit de savoir produite par le Barreau du Québec et diffusée au Canal Savoir. Ces capsules (dont il est aussi le rédacteur) visent à expliquer de façon simple et efficace l’utilisation d’expressions propres à la pratique du droit et au milieu judiciaire. Pour visionner l’une des ces capsules, cliquer ici.

Durant le printemps 2012, Daniel était l’un des chroniqueurs réguliers de l’émission quotidienne C’est ça la vie diffusée à Radio-Canada, où il présentait la chronique « Vie spirituelle et religions ». Pour visionner l’une de ses chroniques, cliquer ici.

Par ailleurs, Daniel a animé entre autres la campagne touristique Attractions Canada (45 capsules, TVA) qui l’a fait voyager partout au pays, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique : plus bas sur cette page, il est possible de visionner l’une de ces capsules. Il a aussi animé la série humoristique « absurde » Banzaï (24 émissions, Musique Plus) dans laquelle il a composé les voix des deux commentateurs hors-champ (traduction d’un concept japonais).

Parmi ses autres mandats : les chroniques sur l’environnement Action 21 (18 émissions), la série estivale Vidéotour en cartes postales (13 émissions, Télé-Québec) et le jeu questionnaire pour les jeunes Dessinoscope (39 émissions, Vrak-TV). Enfin, il a fait partie de l’équipe des animateurs pour Loto-Québec alors que les tirages étaient présentés dans une formule dynamique de style « magazine » incluant entrevues et reportages (plus de 250 émissions, TVA).

Web

Durant deux ans, Daniel a été lecteur de nouvelles pour le « Bulletin LRD » diffusé chaque semaine sur l’intranet du Mouvement Desjardins (plus de 75 bulletins).

Événementiel

Daniel travaille très régulièrement comme animateur pour toutes sortes d’événements spéciaux (corporatifs) en français et en anglais : congrès, galas, soirées de reconnaissance, partys de Noël d’entreprises, banquets, tournois de golf, levées de fonds, concerts symphoniques, etc. Son aisance, son bilinguisme, sa polyvalence (son animation comprend souvent un numéro d’ouverture chanté, un peu comme lors de la cérémonie des Oscars), son esprit vif et son sens de la répartie lui permettent d’offrir à ses clients une prestation complète des plus recherchées : animation, humour et chanson. Pour un c.v. détaillé, cliquer ici (version PDF).

Par ailleurs, Daniel est de plus en plus demandé comme concepteur et directeur artistique en événementiel (cliquer ici) ou pour faire de la conception de vidéos d’entreprises (cliquer ici). Il peut ainsi mettre à profit son expérience d’animateur, son expertise dans le domaine de la production et sa créativité afin d’offrir à ses clients des projets clé en main.

Porte-parole

À quelques reprises, on a sollicité les services de Daniel en tant que porte-parole : dans ce contexte, son mandat implique non seulement une participation active à l’événement, mais aussi une tournée des médias (télé, radio, journaux) pour en faire la promotion. Parmi ses fonctions de porte-parole : les Concerts Campbell présentés durant l’été dans les parcs de Montréal, et la Classique internationale de Blainville, un concours équestre qui se déroule chaque année au mois de juillet. Il a aussi déjà été le porte-parole de la Semaine interculturelle du Québec, une campagne de sensibilisation du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec.

Milieu scolaire

Enfin, depuis une quinzaine d’années, Daniel est animateur culturel dans près de 75 écoles primaires et secondaires de six arrondissements de Montréal. Dans un premier temps, son mandat consiste à se rendre dans les classes pour préparer les élèves qui assistent à une représentation scolaire, par le biais d’une courte animation avant-spectacle qui résume le contenu du spectacle et en souligne les aspects particuliers (pièce avec acteurs ou marionnettes, spectacle de danse contemporaine, opéra, conte musical, etc.).

Puis, dans un deuxième temps, Daniel retourne en classe pour une animation après-spectacle plus élaborée : à l’aide de différents éléments visuels (esquisses de costumes, maquette du décor, partitions musicales, photos de répétition, gélatines d’éclairage, etc.), il fait alors découvrir aux élèves tout le processus de production du spectacle. Les jeunes sont également invités à exercer leur esprit critique en émettant leurs commentaires et à poser des questions. Daniel rencontre ainsi plus de 900 classes (soit 22 000 élèves) chaque année.

« Attractions Canada : Halifax » / capsule touristique pour TVA